Présentation des Caisses Mutuelles de Centrafrique

Les CMCA, première institution de microfinance de la Centrafrique.

C’est la principale institution financière réellement au service des populations.

Selon la dernière enquête CEMAC publiée, sur le marché de la micro finance Centrafricain, le CMCA représente 60% des clients, 65% des dépôts et 70% des crédits

Les Caisses Mutuelles de Centrafrique est un réseau de microfinance né en 1994 à l’initiative du Centre International du Crédit Mutuel (CICM)

et l’Etat Centrafricain  sur financement de l’Agence Française de Développement (AFD). 

L’objectif des CMCA, est de développer sur l’ensemble du territoire national un réseau mutualiste de microfinance afin de donner accès à l’épargne et au crédit à la population Centrafricaine et ainsi réduire la pauvreté dans le pays

Le réseau a bénéficié au démarrage d’un co-financement de l’AFD qui, suite aux événements politiques, s’est retiré du projet en 2002.

La première dizaine de caisses crées remontent à 1994, le de développement de ce réseau de Caisses a été vite contrarié par les événements politiques de 1996, 1998, 2003 et 2013.

A la demande des élus et des salariés, et conscient de l’importance économique et sociale du réseau, le CICM a poursuivi son appui et maintenu l’assistance technique sur ses propres fonds. 

Le réseau a « survécu », ce qui n’est pas son moindre mérite, aux crises que le pays a dû vivre pendant quelques années. 

Les pertes lourdes subies, l’absence de sécurité, l’augmentation des contentieux et l’instabilité ont conduit les CMCA à mettre en place une politique de crise : fermeture des caisses non rentables et non sécurisables,

notamment en province, recentrage de l’activité sur Bangui. Ces efforts ont permis au réseau d’atteindre l’équilibre financier. Le grand travail qui reste à faire

La fédération des CMCA est un établissement de microfinance de 1ère catégorie suivant le règlement n°01/02/CEMAC/UMAC/COBAC du 13 avril 2002, modifié par le règlement N°01/17/CEMAC/UMAC/COBAC su 27 septembre 2017.

Conformément aux dispositions de l’article 2 du  règlement COBAC/EMF/R-2017/01 du 24/10/2017 les CMCA ont adopté la forme juridique de Société Coopérative avec Conseil d’Administration le 08 Décembre 2018.

Les CMCA constituent un réseau avec un nombre total de 7 caisses locales  et 3 points de ventes.

Ce sont des établissements de microfinance (EMF) de 1ère catégorie ayant adhéré à la Fédération des CMCA.

Le capital des Caisses Locales est constitué des parts sociales souscrites dès l’adhésion par les sociétaires.

Les Points de vente sont des extensions commerciales des Caisses Locales et constituent avec elles une seule entité.

Chaque Caisse Locale est dotée d’un Conseil d’Administration.

La Fédération est l’organe faîtier des CMCA, dotée d’un Conseil d’Administration Fédéral composé par les Présidents des Conseils d’Administration des caisses locales.

La Caisse Centrale est l’outil financier et la « banque » des caisses locales. Elle est organisée comme un service au sein de la Fédération.

Elle n’a pas de statut juridique spécifique et n’est donc pas dotée de capital, ce qui ne lui permet pas de disposer d’un compte à la Banque Centrale.

C’est par elle que s’effectuent toutes les transactions avec les banques commerciales et l’étranger.

Laisser un commentaire